Revenir à Accueil

L’association

L’association la Sainte Famille

Une association:

Association selon la loi de 1901, l’Association « La Sainte Famille » gère un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes ). L’établissement «NAZARETH», située 87, rue du Faubourg Bannier à Orléans.
Elle peut aussi gérer ou participer à la gestion d’autres établissements, institutions ou services pour personnes âgées. Ce projet associatif se réalise dans l’esprit de l’article 2 des statuts.

Une histoire:

Dans le premier tiers du 20ème siècle, l’Enseignement Catholique recherche une solution pour accueillir les institutrices retraitées de l’enseignement libre qui ont très peu de revenus pour vivre, ainsi que les prêtres retraités.

Le 3 Août 1927, la Société de Secours Mutuel, réunie en Assemblée Générale, décide la création et l’organisation par le Chanoine FROT d’une maison « NAZARETH » pour accueillir les institutrices âgées de l’enseignement libre.

La même année, a été créée « Béthanie » une maison pour recevoir les prêtres retraités.

En Octobre 1927, un décret approuve la fusion de la Société de Secours Mutuel et de la Caisse Mutuelle de retraite sous le nom « Société de Secours Mutuel et de Retraite » qui devient propriétaire des immeubles du 85 et 85 bis Rue du Faubourg Bannier à Orléans.

Le 7 juin 1934, les sœurs de la Sainte Famille qui résident à Nazareth créent l’Association «La Sainte Famille » ,déclarée en Préfecture le 14 juin. Un contrat de bail de 18 ans lui est accordée par la Société de Secours Mutuel et de Retraite pour la gestion des immeubles du Faubourg Bannier, soit jusqu’au 24 juin 1952.

En 1952, le bail est renouvelé mais la situation financière se détériore. Pour redresser les finances, la maison accueille quelques dames étrangères à l’Enseignement libre, qui ont des ressources supérieures. Des travaux sont réalisés grâce à des dons.

En 1957, les statuts de la Société de Secours Mutuel et de Retraite sont modifiés et son appellation devient : Société Mutualiste des membres de l’Enseignement Libre du Loiret.

L’année 1958 voit l’affiliation de l’Enseignement Libre à la Caisse de l’I.G.I.R.S. et le Diocèse consent des efforts financiers en faveur de la Société Mutualiste pour le soutien des Maîtres qui ne peuvent être admis en raison de leur âge.

Puis en 1960, les Caisses de retraite prennent en charge tous les maîtres et les activités de la Société mutualiste déclinent.
En 1976, le Chanoine QUARTIER, alors président du Conseil d’Administration de l’Association gestionnaire obtient une aide du Conseil Général. Nazareth,  qui comprend alors 34 lits, s’ouvre à toute personne retraitée et devient habilitée à recevoir des bénéficiaires de l’Aide Sociale.

Six ans plus tard, en 1982, la Société Mutualiste des Membres de l’Enseignement Libre du Loiret (SMMELL) cède les immeubles de Nazareth pour un franc symbolique à la « Fondation Culture et Promotion », la gestion restant à l’Association « La Sainte Famille ».

L’état des personnes accueillies s’altère en raison de l’âge et de nombreuses chambres restent vides aux étages car inaccessibles. Une subvention du Conseil Général en 1989 va permettre un aménagement de l’établissement et notamment l’installation de deux ascenseurs. La capacité d’accueil passe à 38 lits.

Puis en 1998, des travaux importants sont réalisés pour augmenter la capacité à 50 lits, réaménager la cuisine et agrandir la salle de restauration.

L’année 2005 voit se concrétiser le projet de rapprochement de deux entités: Béthanie et Nazareth. « Béthanie », maison accueillant une quinzaine de prêtres retraités, est située rue Dupanloup à Orléans. Gérée par la Mutuelle Ecclésiastique d’Orléans, la faible capacité d’accueil et la dépendance accrue des prêtres qui s’y trouvent ne permettent pas d’assurer l’équilibre financier. Un rapprochement entre les deux établissements avec l’accueil sur Nazareth des 15 lits de Béthanie est désormais acté.

Un EHPAD  :

La signature d’une Convention Tripartite avec le Conseil Général et la DDASS du Loiret en juin 2006 permet à la maison de retraite « NAZARETH » de se médicaliser et de devenir Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).
Le projet de réhabilitation de l’établissement se concrétise en 2007 pour aboutir à l’obtention du permis de construire en janvier 2008 d’un bâtiment comprenant 65 chambres de 20m² avec confort, chacune disposant de douche, lavabo et toilettes.
Puis conjoncture et circonstances évoluant, le projet prend son aspect définitif entre 2008 et 2011.
portant la capacité de l’établissement à 77 lits à l’issue des travaux en Avril 2011.

Le Logis de Camille® : un établissement innovant, pour une vie commune entre personnes différentes

ouvert en juin 2017 ce nouvel établissement-concept accueille différents publics « fragiles » :

  • La petite unité de vie Jéricho de 24 personnes âgées,
  • L’ association « La Boussole » créée par des personnes atteintes de troubles bipolaires
  • Le Centre de Ressources de Ressources René Thinat, qui propose du soutien et de l’aide pour les personnes fragiles à domicile

Sont également présents au LDC® : Les Compagnons du Devoir et l’association COS (un centre de réorientation professionnelle)

Enfin, les locaux d’ Essentia-Formation sont également abrités au LDC®

Des Objectifs:

Le Projet d’établissement prévoit des objectifs à moyen et à plus long termes.
L’accueil, le soutien, la formation sont autant d’objectifs pour venir en aide à ceux qui présentent des fragilités. L’innovation est au coeur des pratiques : organisationnelle ou matérielle, elle est souvent interrogée.